Voici un forum de rpg ou vous entrerez dans un monde fabuleux et mystérieux. Venez donc incarner un personnage qu'il soit ange, démons ou simple civil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Déstabilisation à l'académie. [Pv: Alice Clemens Schimdt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
this is my name


Messages : 120
Date d'inscription : 21/07/2013
Age : 18
Localisation : Et bien ...
MessageSujet: Déstabilisation à l'académie. [Pv: Alice Clemens Schimdt]   Sam 14 Sep - 23:04

Une douce mélodie atteignit mes oreilles, ma fenêtre toujours ouverte faisait en sorte que le vent s’infiltrait dans ma chambre et sonnait jusqu’ à mon esprit. C’est alors que, je me souvenue… Mon premier jour de cours commençait aujourd’hui. En me retournant précipitamment vers mon horloge, je m’aperçus qu’il ne me restait seulement 10 minutes pour me rendre à mon cours. Mon cœur battait vite à l’idée de manquer ma première journée alors, je brossai mes long cheveux, je me fis un toast, brossa mes dents puis, je pris mes livres de cours et je partie en direction de l’école sans plus attendre.

À l’extérieur, le vent me contre attaquait. Il ne me restait plus beaucoup de temps avant que les responsables ne ferment les grilles. Cette pensée me fit accélérée mais, au même moment, je trébuchas et tous mes livres de médecines s’éparpilla par terre. Ça c’est ce qu’on peut appeler de la malchance permanente dans mon cas. Il était inutile de rester planter là puisque, si je voulais arriver à temps, je devais me grouiller. Avec la vitesse d’un éclair, je me remis en chemin. Cette fois si, je voyais la grande école devant moi. Avec des pas enchainés, je réussi à arriver à l’académie. Un homme était sur le point de fermer la  grille alors je laissai s’échapper un cri de ma bouche. L’homme me regarda l’air renfrogné mais, me laissa quand même le temps de m’infiltrer dans l’établissement. Donc, j’ai enfin pu me rendre à l’école mais, un autre problème me collait à la peau. Je devais trouver mon cours sauf que, plus personne ne devait être dans les couloirs à cette heur si.

Enfin arrivée devant la porte de l’école, je pris une grande respiration puis, je l’ouvris. Comme je le pensais, tout le monde devais être en cours car, aucune trace de vie se trouvais dans ce couloir. C’est alors que, j’entrepris de m’aventurer un peu plus loin. Il y avait beaucoup de classe mais, aucune ne correspondait à la mienne. Je devais trouver la classe 1-1. J’aurais crus pouvoir la trouver dans les première mais non… Donc, ou pouvait-elle bien être. Enfin, je vis un surveillant donc, je l’interpelas.

-Monsieur, désoler du dérangement mais, j’aimerais sav…

Puis, il me coupa d’un ton sec.

-Je te conseille  de te rendre à ta classe le plus rapidement possible fillette.

Puis il parti sans rien ajouter de plus en me laissant bredouille. Je crois ne pas avoir rêvée mais, il m’a appelé Fillette ? C’est très insultant. Ou son les bonnes manières en plus, il ne m’a même pas laissé le temps de terminer ma phrase. Et puis maintenant, qu’est-ce que je fais moi ? Je vais essayer de trouver ma classe seule comme tout à leur je le faisais, alors. Je repris mes recherches. Je vis la salle de combats. Wow, ils sont drôlement bon c’est élèves. Je crois que peut-être je devrais… Oh non laissons ceci de côté et concentre toi sur, où peut bien se trouver ma classe… C’est alors que je sentis une présence non loin de moi. Elle venait de deux ou trois tournants plus loin. Je me demande si il ou elle serait assée gentil pour m’aider à trouver ma classe…  Bon alors, qu’est-ce que je fais. Je lui demande de l’aide lorsque je le ou la vois ou je le laisse m’aborder en premier. Je crois que… je vais… je choisi la première option. Alors, « Lets go » Je m’avançais dans la direction de la personne et puis, j’aperçus une jeune femme blonde aux sourcils assés  prononcés. Je m’avanças vers elle et je pris parole.



-Bonjour, pourriez-vous m’aider s’il vous plait ?

J’espérais qu’elle ne me renie pas comme l’autre de tout à leur. En tout cas, j’attend sa réponse avec impatience…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanouke.skyrock.com/
avatar
this is my name


Messages : 417
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 19
MessageSujet: Re: Déstabilisation à l'académie. [Pv: Alice Clemens Schimdt]   Sam 21 Sep - 22:32

C'était rouge et poisseux, c'était liquide. Une fille baignait dans une immense marre de sang. Son regard était vide de vie, sa peau était blanche comme la neige. Ses cheveux et ses vêtements était imprégnés de son liquide corporelle. Elle avait de grands yeux bleus. Je ne me souviens plus de la couleur de ses cheveux, ni de la forme de son visage. Une étudiante rousse hurla, puis s'effondra à terre. Une horde d'étudiants arriva quelques minutes plus tard causant un vacarme assourdissant. Les informations circulent vite dans une école... Tout se fit silencieux, puis il y eut un gros brouhaha. Certains pleuraient, d'autres hurlaient. Certains avaient les yeux qui allaient sortir de leurs orbites, d'autres se dirigèrent vers les toilettes. Isolée, il y avait cette fille aux yeux bleus qui possédait une longue chevelure blonde. Elle, restait de marbre.



Les rayons du soleil entrèrent doucement par la fenêtre de ma chambre pour me réveiller avec sa forte lumière. Mes yeux s'ouvrirent donc brusquement, puis je m'étirai longuement. Je n'avais pas vraiment passé ce qu'on appelle "une bonne nuit"... Je crois bien que j'avais fait un cauchemar... et... ce qui me perturbait le plus était le fait de ne plus de rappeler de grand chose... C'est vrai que ce n'est pas important un cauchemar, seulement... les seules information dont je me souvenais était assez étranges... du sang et l'académie où j'ai longtemps étudié. Aah... cette école... j'aimerais tant y retourner une fois... depuis que je l'avais quitté, je n'y étais plus jamais allée... Je voulais juste... voir ce qu'elle était devenue...

7:00... À une heure pareil... celle-ci était encore fermée.

Je ne pris pas la peine de me changer et garda ma nuisette blanche. Je mis juste une longue veste et de jolies ballerines de la même couleur. Je n'avais pas faim ou plutôt... je n'avais pas le temps de manger... Si je voulais y entrer sans me faire voir, je devais y aller sans attendre. Je pris mes clés et partis dans cette fraîche matinée.

En un temps record, j'étais déjà devant le grand portail de cette académie angélique. Je posa une main sur ma poitrine. Mon coeur battait fort, très fort. J'avais peur... c'était interdit d'entrer dans une école sans autorisation, non ? Quelle mouche m'avait encore piquée ? Malheureusement, je n'avais plus le temps de reculer, de plus je n'en avais pas envie. J'escaladai le portail, m’abîmant légèrement les mains. J'étais... j'étais... de l'autre côté... et maintenant ? Qu'allais-je faire ?! Je serra mes poings, un peu anxieuse. Je commençais à avancer doucement dans la grande académie.

Depuis combien de temps étais-je là... ? Moi-même, je ne le savais pas vraiment... Je ne voulais pas partir. À chaque fois que je faisais un pas, je me souvenais de quelque chose. C'était tellement... tellement magique ! J'avais comme des milliers de visions ! Je crois que c'est comme ça quand on a vécu tant d'années... Tout à coup, mes lèvres commencèrent à s'agiter, j'eus une envie soudaine de chanter. Doucement, je chantonnai les paroles d'une vieille chanson : Owari wa shin... Je me retournai brusquement vers une jolie jeune fille au cheveux blanc/gris et aux magnifiques yeux bleus.

Bonjour, pourriez-vous m’aider s’il vous plait ?

Je restai bouche-bée. J'avais finalement été remarquée... Je balbutiais, ne sachant que répondre. J'étais comme revenue à la réalité. Je me souvenais tout à coup que je n'avais pas grand chose sous mon grand manteau. Mes joues se tintèrent d'un rouge écarlate. Je devais inventer quelque chose... Je... je ne voulais pas avoir de problème.

D-désolée... moi aussi je s-suis perdue... Tu v-veux qu'on cherche e-ensemble ?

Humm... c'était quoi ce bobard ridicule ? Elle se rendrait bien compte rapidement que je ne faisais pas partie de cette école ! Bon... désormais... c'était dit, et je ne pouvais plus retourner en arrière... C'était trop tard... Il ne manquait plus qu'à attendre la réaction de la fille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://matteruwa.skyrock.com/
avatar
this is my name


Messages : 120
Date d'inscription : 21/07/2013
Age : 18
Localisation : Et bien ...
MessageSujet: Re: Déstabilisation à l'académie. [Pv: Alice Clemens Schimdt]   Dim 22 Sep - 8:05

D-désolée... moi aussi je s-suis perdue... Tu v-veux qu'on cherche e-ensemble ?


Cette femme avait mal alaise… mais, je ne pouvais renoncer à ça requête  car, je voulais bien chercher avec elle.  Elle avait, de plus, l’air très charmante et gentille. Même si, sa présence n’allait pas vraiment m’aider à trouver ma classe, elle allait pouvoir me tenir compagnie.



Oui ! Je serais même très heureuse de ça. Je me sentais un peu seul et perdue. Alors, toi aussi c’est ta première journée ici ?

Puis, je la regardai avec un sourire plus que exagérer (c’est dans ma nature quoi…) et je me mise à marcher en direction de… de je ne sais trop ou. Cette fille était très belle on ne pouvait le nier. Mais une chose me tracasse… Je ne sais pas mais, son auras est très «stresser » et elle n’a pas vraiment l’aire calme. Bref, peut-être qu’elle est  toujours comme ça. J’espère que… ce n’est pas moi qui lui fais peur ! Bon je ne crois pas je vais lui parler pour voir.

Heu-heum… Dans quel cours devais-tu aller ? Moi je dois aller à celui de médecine.

  Nous marchions tellement lentement que nous ressemblions à  des tortues de course. Et oui, effectivement, j’ai bien dit à des tortues de course. Mais bon, il ne faut pas en rester à se détaille. Elle m’avait plutôt l’air préoccupée. La pauvre… J’ai presque l’impression de voir de goutes de sueurs dégouliner de son front. Comme si elle avait commis un crime. Mais ça m’étonnerais énormément que cette fille est fait quelque chose de mal car, elle a le visage si pur et bon. Mais bon on ne peut se filler sur les apparences. En pensent à ça, j’ai totalement oublié de me présenter à elle !? Vite avant qu’il ne soit trop tard…

En y pensent, je me nomme Akarui et vous ? Je crois que ça se voit mais, je suis étudiante ici. Je voulais savoir… Est-ce le cas pour vous aussi ?

J’espère qu’elle ne trouve pas que je parle trop.  Peut-être que je l’encombre. Non surement pas ? Je ne suis pas si pire que ça, non ? Alors pas de quoi s’en faire avec ça. Je vais attendre ses réponses avant d’en rajouter…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanouke.skyrock.com/
avatar
this is my name


Messages : 417
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 19
MessageSujet: Re: Déstabilisation à l'académie. [Pv: Alice Clemens Schimdt]   Lun 23 Sep - 3:28

Elle était heureuse d'être avec moi ? Ah, bien. Moi mon premier jour ? Ah... euh... Je n'aime pas mentir... Pourtant... c'est ce que j'ai fait depuis qu'elle m'a abordé la parole... Je ne devais pas continuer à m'enfoncer dans ce mensonge ridicule. Prétendre que je suis une étudiante... Que c'est stupide ! Je l'ai quitté depuis bien longtemps, l'école ! Pourtant, comme si je ne pouvais pas m'en empêcher, je lui balançai à nouveau un bobard en répondant positivement à sa question. Ma langue s'était comme animée toute seule.

Heu-heum… Dans quel cours devais-tu aller ? Moi je dois aller à celui de médecine.

Médecine, hein ? C'est fou... il y avait beaucoup d'anges qui choisissaient un métier qui tournait autour de la médecine... Pour ma part, j'avais fait un choix que pas beaucoup de personnes faisaient... Enseignante... mes - rares - amis m'avaient dit que c'était un choix difficiles et pas très désiré... Alors que je ne voulais pas lui répondre, des mots sortirent tous seuls de ma bouche : J'ai m-maths. J'avais envie de me coudre la bouche, de mettre une fermeture. Pourquoi m'enfonçais-je autant dans ce bobard ? Pourquoi parlais-je sans le vouloir ? Je voulais vraiment partir, maintenant !

En y pensent, je me nomme Akarui et vous ? Je crois que ça se voit mais, je suis étudiante ici. Je voulais savoir… Est-ce le cas pour vous aussi ?

J'arrêtai la marche brusquement. Je baissai la tête et serrai fort mes poings. Elle... elle m'avait démasquée ? Je posa ma main gauche sur ma main. Je ne pouvais plus mentir... je... non.

Je vais... de... devenir p-pro...

Je posa ma main sur ma bouche rapidement. Je n'étais plus étudiante... Je n'étais plus étudiante. Je n'étais plus étudiante. Je n'étais plus étudiante ! Je ne l'étais plus ! La meilleure chose à faire était de lui dire la vérité ! Toute la vérité !

Je ne fais pas partie de cet établissement. Je ne suis pas une élève, ni une professeure. Je suis entrée dans l'académie sans autorisation quand celle-ci était fermée. lui ai-je avoué.

Je levai la tête et regarda Akarui droit dans les yeux. Un sourire chaleureux était dessiné sur mon visage. Mes yeux bleus de ciel étaient humides et tout à coup je me mis à pleurer. Je tombai à genoux. Je cachais mes yeux avec mes deux mains. Je suis pathétique... tellement pathétique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://matteruwa.skyrock.com/
avatar
this is my name


Messages : 120
Date d'inscription : 21/07/2013
Age : 18
Localisation : Et bien ...
MessageSujet: Re: Déstabilisation à l'académie. [Pv: Alice Clemens Schimdt]   Lun 23 Sep - 5:34

Cette, cette fille vient de m’avouer qu’elle est entrée par infraction ?! Mais, je n’aurais jamais crue ça de cette personne !  Mais pourquoi n’a-t-elle pas… à je comprends lorsque je lui ais demandée si elle était étudiante elle à du croire que je l’avais percée à jour. Mais, se n’était pas du tout le cas… Pourquoi à t-il fallu que je la mette mal alaise ! Tout ce que je voulais était une bonne compagnie et non déstabiliser quelqu’un ! Elle doit tellement être mal… Mais je ne lui en veux pas de m’avoir menti moi, ce n’est pas si grave. Ce n’est pas comme si elle voulait me tuer en cacher ou bien me torturer. Alors, je lui fis un sourire comme pour lui dire que ce n’était pas grave qu’elle m’ait mentie. Mais, sa réaction n’est… QUOI ! Mince alors… Elle vient de se mettre à pleurer mais, son sourire, qu’est-ce que j’ai fais ! En plus elle se cache à l’aide de ses mains.



Heu-heum excuser-moi je ne voulais pas vous faire pleurer je…

Je lui tendis ma main et la serra fort contre moi. Mais, c’était quoi cette réaction de ma part je risque de lui faire plus peur que de la réconforter puisque nous ne nous connaissions quasiment pas. Et puis, je ressentie sa honte et sa tristesse. Elle se sentait mal de se qu’elle venait de me dire. C’est pour ça, en faite en se moment elle culpabilisait des ses mensonges mais, cette fille n’est pas mauvaise je le ressent.

Je me reculai un peu et me mise à lui parler :

Vous n’avez pas à vous sentir mal pour ces niaiseries,  ce n’est rien du tout. Je vous le dit croyez moi. J’en suis la preu…la, la… Enfin bref, vous voyez ou je veux en venir et si vous

continuer tout de même à m’aider ? Et aussi j’aimerais bien connaitre votre non.

Lorsque je disais cette phrase je me sentais sereine et souriant mais, pourtant les larmes inondaient mais yeux, j’espère l’avoir convaincu. Car, j’aimerais bien que nous devenions amies. Elle ma l’air sympa et très gentille. Puis, aussi si elle n’est pas d’ici d’où est-elle? Enfin je ne veux pas la perturber d’avantage donc, je ne lui demanderais pas tout de suite. Je vais plutôt attendre qu’elle se calme et qu’elle arrête de pleurer. Comme ça il n’y aura pas de problème et peut-être veut elle aussi me poser des questions ? Qui sais. Alors, j’attendrais mon tour ! Mais pour l’instant je devrais me contenter de regarder si elle va mieux que tout t’à leur. La pauvre elle a toujours les larmes aux yeux.  Je viens de remarquer, ses yeux son bleus, bleu comme le ciel. Wow, ils sont magnifiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanouke.skyrock.com/
avatar
this is my name


Messages : 417
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 19
MessageSujet: Re: Déstabilisation à l'académie. [Pv: Alice Clemens Schimdt]   Sam 26 Oct - 4:14

Pourquoi... pourquoi ne suis-je pas comme les autres ? Pourquoi... pourquoi suis-je si sensible ? Pourquoi... pourquoi ai-je été créée ? Pourquoi... pourquoi ? Pourquoi ? Je veux une raison de vivre. Je veux me trouver une raison pour laquelle je suis là, vivante et pas quelqu'un d'autre...

Je suis ici... je suis ici pour... faire une révolution... Oui ! Je suis ici pour rendre égaux les anges, les akumas et les humains ! Je... je vais faire une révolution avec... tout le monde ! Oui, c'est ça...

Heu-heum excuser-moi je ne voulais pas vous faire pleurer je…

Je me sentis attirée vers la jeune fille puis serrée contre elle. Mes yeux s'écarquillèrent, mes joues prirent une teinte rougeâtre. Je ne m'attendais pas à cette réaction de sa part, seulement... je ne sais pas exactement pourquoi mais cela me fit un bien... un bien fou ! Je fermai les yeux, laissant tomber ma tête contre elle.

Vous n’avez pas à vous sentir mal pour ces niaiseries, ce n’est rien du tout. Je vous le dit croyez moi. J’en suis la preu…la, la… Enfin bref, vous voyez ou je veux en venir et si vous continuer tout de même à m’aider ? Et aussi j’aimerais bien connaitre votre non.

La fille se mit à pleurer elle aussi. Je fronçai les sourcils, un air légèrement triste dominait mon visage. Ce qu'elle m'avait dit m'avait profondément touchée. Je m'écartai d'elle et essuyai ses larmes du revers de ma main. Mes larmes se stoppèrent doucement. J'affichai un doux sourire à ma nouvelle connaissance puis lui saisis ses deux mains.

Ne vous excusez pas, ces larmes sont les résultats de mes mensonges... dis-je d'une voix douce et rassurante. Je laissai quelques dizaines de secondes s'écoulait avant de reprendre : Merci, Akarui.

Je me levai gracieusement en m'appuyant sur mes bras. Je fixai le ciel munie d'un joli sourire sur mon visage. Cette rencontre semblait avoir bien commencé. Non ? J'étais sure que tout allait être superbe par la suite avec elle... Mon regard se posa ensuite sur Akarui.

Je ne nomme Alice Clemens Schmidt. J'ai fait mes études dans cette académie, je connais tout les salles par coeur ! Voulez-vous que je vous mène à votre salle, Akarui ? lui demandai-je poliment.

Je tendis mon bras vers la belle jeune fille aux cheveux blancs. Je lui fit un sourire amical. J'étais tellement heureuse de l'avoir rencontrée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://matteruwa.skyrock.com/
avatar
this is my name


Messages : 120
Date d'inscription : 21/07/2013
Age : 18
Localisation : Et bien ...
MessageSujet: Re: Déstabilisation à l'académie. [Pv: Alice Clemens Schimdt]   Mer 6 Nov - 20:41

Sa petite main vient toucher ma joue éloignant ainsi toutes larmes que j’avais créée. Puis, elle aussi s’arrêta de pleurer et la jeune femme me souris chaleureusement ce qui me fis un grand soulagement. Savoir que je ne l’avais pas trop perturbé me rassurais et en plus elle n’avait plus l’air trop triste. Elle ajouta que ces larmes de pleur étaient celles provoqué par ses propres mensonges commis. Puis une petit ellipse de temps s’écoula qu’elle me remercia.  Je lui souris à pleine dents rougissant un tout petit peu. Puis, la blonde, don je ne connaissais toujours pas le nom se leva avec autant de grâce qu’un signe. Moi, avec ma maladresse, je me redressai avec moins de chance ce qui donna un spectacle des plus affreux. Ce qui l’amena par la suit à ce présenter.




Je ne nomme Alice Clemens Schmidt. J'ai fait mes études dans cette académie, je connais tout les salles par cœur ! Voulez-vous que je vous mène à votre salle, Akarui ?

 

Alors, elle s’appelait Alice. C’est un très joli nom. Il lui va bien en plus. Puis, elle me fit un proposition qui me rendis très heureuse. Je hochai de la tête positivement avec beaucoup d’entrain.



-Oui, je veux bien même que j’en saurais ravie. J’étais légèrement perdu si vous aviez pu le remarquer. Puis d’un ton pour ainsi dire coquin, je rajoutai ceci. Et votre nom est très joli !



Puis, elle approcha son bras du miens, me faisant signe de la suivre et c’est bien ce que je fis. J’agrippai en passant son bras pour être certaine de ne pas la perdre. J’avais beau être plus grande qu’elle j’avais l’air plus enfantine que elle. Enfin, c’est mon avis personnel. Elle me donnait l’impression de côtoyer une vraie femme et ce qui me surpris était que, elle était très gentille envers moi à comparer les autres personne qui m’entoure. J’appréciais grandement sa compagnie. Je me sentais moins seule. J’aimerais la  connaitre plus.




En marchant dans les couloirs, nous voyons plein de sales de classe défiler devant nous. Mais celle que je cherchais était celle de médecine malgré le fait que j’allais y arriver en retard… De plus, c’est mon premier cours et que le professeur n’allais probablement pas aimer le fait que je me sois perdue et que j’arrive en retard. Mais bon, je ne dois pas me décourager pour ça. Et c’est alors que je commençai.



-Alice ? Êtes-vous d’ici ? Mais si vous ne voulez pas réponde ce n’est pas grave. Je ne saurais pas déçus car c’est une question assez personnelle.




Puis, je lui laissais la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanouke.skyrock.com/
avatar
this is my name


Messages : 417
Date d'inscription : 01/05/2012
Age : 19
MessageSujet: Re: Déstabilisation à l'académie. [Pv: Alice Clemens Schimdt]   Lun 11 Nov - 7:16

C'était tellement étrange... enfin... ce que je ressentais était étrange. C'est comme-ci... je savais depuis le début que nous allions nous rencontrer un jour, toutes les deux. Peut-être... que nous... Je n'arrive plus à terminer ma phrase, tout cela est trop compliquer à expliquer ! Mais bon... cela n'a plus d'importance !

Oui, je veux bien même que j’en saurais ravie. J’étais légèrement perdu si vous aviez pu le remarquer. Et votre nom est très joli !

Mon visage prit une teinte écarlate, je la remerciai. J'appréciais aussi beaucoup le nom "Akarui", je le trouvais très joli, très harmonieux... Oui... c'était un prénom fait pour elle. Un nom naïf, mais fort. Un nom gracieux et plein de courage. Il était parfait... parfait pour elle !

La salle de médecine n'était pas le plus proche... c'est vrai... Seulement, je ne voulais pas faire courir Akarui, ni la faire stresser. Je marchais donc d'un rythme plutôt lent, sans trop l'être. Il ne fallait pas qu'on se la coule douce, non plus ! Et puis... si elle était en retard, j'avais un peu peur que ce soit de ma faute...

Alice ? Êtes-vous d’ici ? Mais si vous ne voulez pas réponde ce n’est pas grave. Je ne saurais pas déçus car c’est une question assez personnelle.

Cela ne me dérangeait pas vraiment de lui donner cette information. À vrai dire, je voulais que l'on se connaisse mieux... et peut-être... qu'on allait sympathiser ?

Je ne suis pas vraiment d'ici... enfin... je vis aux Résidences ! lui dis-je avec un sourire. Et vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://matteruwa.skyrock.com/
Contenu sponsorisé,
this is my name


MessageSujet: Re: Déstabilisation à l'académie. [Pv: Alice Clemens Schimdt]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Déstabilisation à l'académie. [Pv: Alice Clemens Schimdt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» Jean Raspail à l'Académie Française
» Lutter contre la déstabilisation politique...
» Jasper & Alice Forever
» Alice Blood [Attente de Réponse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kureiji Sekai Rpg :: Angel World :: Académie-