Voici un forum de rpg ou vous entrerez dans un monde fabuleux et mystérieux. Venez donc incarner un personnage qu'il soit ange, démons ou simple civil
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alliance fraternelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
this is my name


Messages : 146
Date d'inscription : 15/06/2012
Localisation : Caché dans l'ombre derrière toi...
MessageSujet: Alliance fraternelle   Jeu 21 Juin - 18:12

Bien le bonjour (bonsoir) mesdames, messieurs...

Comme ma patite maman, Yuu'- chan voulait voir ce que j'écrivais, je vais poster le prologue de mon histoire ainsi que le premier chapitre... Bonne lecture...

Prologue

Quand tout semble perdu, quand il ne reste plus rien …
Quand on se sent sali, trahi, seul…
Que nous reste t-il ?
On tombe alors dans le désespoir,
On tombe …
Alors une main se tend, une main que l'on pensait ne plus jamais voir
Alors, avec cette main l'espoir renaît … et …
Tout recommence …

Chapitre 1


La forêt était sombre, les arbres aux troncs noirs avaient les feuilles rougeâtres secouées par un vent sec et froid. Marchant parmi les arbres, sur le sol enneigé, un homme aux cheveux blancs chantait joyeusement à voix basse, il semblait suivre un sentier invisible, quiconque se serait trouvé en ces lieux sans le connaître se serait égaré. Cela faisait plusieurs minutes qu’il marchait et peu à peu, devant lui, se dressaient les contours d'un immense bâtiment construit de vieilles pierres. Plus il avançait, plus on pouvait distinguer le gigantesque château au style féodal. De part et d'autre de la grande porte en bois et sur les extrémités de chaque rempart, des torches enflammées éclairaient la nuit. Devant la porte, plusieurs groupes de personnes menaient des conversations animées qui cessèrent dès son approche. Sur son passage, ces personnes lui adressèrent des sourires pleins de malices.
Malgré leurs différences, toutes ces personnes, y compris l'homme marchant à travers la neige, avaient des caractères communs : tous avaient ce même teint mat ainsi que cette impressionnante musculature et ces drôles d'oreilles en pointe légèrement plus grandes que la moyenne. L'un d'eux s'avança prudemment.

- Bonsoir Zaebos, vos affaires se sont- elles bien passées ?
- On ne peut mieux, dit-il en souriant. Où est Chrono ?
- Le seigneur Chrono vous attend à l'intérieur.

Les lourdes portes de bois sombre s'ouvrirent laissant apparaître une grande salle remplie de pénombre, où seuls quelques chandeliers et bougeoirs éclairaient la pièce. Devant lui, un grand escalier noir surmonté d'un large tapis rouge foncé menait au premier étage. Assis sur la première marche, la tête baissée, un jeune homme attendait impatiemment son ami.


- Ah, mon cher ami ! Commença joyeusement Zaebos. C'est à chaque fois un plaisir de te voir !
- Zaebos ! Tu as en mis du temps, j'étais inquiet. Dit Chrono en se levant et fronçant les sourcils.
- Tu t'inquiètes pour rien, continua Zaebos en prenant Chrono par les épaules.
- Où étais- tu ?
- Ah … Le moment de te le dire n'est pas encore venu.
- …
- Chrono, Chrono … Tu t'en fais toujours trop. Reposes- toi donc un peu, d'accord ?
- … Tu as sans doute raison …


Chrono regarda son ami qui montait les marches en lui adressant un signe de la main, pour lui Zaebos était un exemple et un ami, toujours calme; lui seul pouvait les emmener vers la victoire, lui seul pouvait les mener vers la liberté. Il monta les marches à son tour et se dirigea vers sa chambre, il s'allongea sur le lit et leva les yeux vers le plafond. Vivement que la guerre contre les chasseurs soit finie.

Quand le jour se leva, les environs du château étaient sans vie, comme tous les jours. Seuls quelques gardiens se tenaient sur les remparts et devant la porte pour assurer la surveillance, tous les autres étaient partis se reposer dans les différentes chambres situées au sous- sol du repaire. Assurer la surveillance… Chrono sourit, la dernière fois qu'il avait parlé de surveillance de jour à Zaebos celui- ci avait été exaspéré. Pour lui cela était inutile, il répétait sans cesse que les chasseurs n'étaient pas assez rusés pour trouver leur base cachée dans la forêt montagnarde du Canada. Chrono descendit calmement les escaliers, Zaebos était de nouveau parti il ne savait où et aucun ordre d'attaque n'avait été donné, il ferma les yeux un moment. Il avait du temps et Zaebos lui avait vivement conseillé de se reposer, de plus, cela faisait longtemps qu'il ne l'avait pas vu ...



Il atteignit les abords de l'Écosse au début de l'après-midi et parvînt à sa destination, le nord du pays, en fin de journée. Arrivé aux environs du village d'Aonghas, il prit la direction d'un petit sentier qui montait en pente douce et menait sur la colline dominant le village. Quand le sentier se termina, il s'arrêta et attendit un moment profitant de la vue qu'offrait le paysage. En effet, sur cette colline, les feuilles des arbres et l'herbe avaient la couleur verte la plus pure, les diverses fleurs éparpillées dans l'étendue verte avaient d’incroyables couleurs pastels. Il continua en direction d'un petit chalet en bois clair entouré de magnifiques roses rouges et blanches; un homme d'âge mûr en ouvrit la porte à la volée en courant vers lui ce qui lui arracha un sourire. Cet homme aux cheveux blanchis, ébouriffés et qui était vêtu d'une longue blouse blanche était une personne sympathique quand on la connaissait.

- P’ tit Chrono ! S'fait longtemps qu' t'es pas venu !
- Bonjour l'ingénieur. Dit Chrono sans se départir de son sourire.
- T'as grandi, non ?
- Mais non l'ingénieur, vous savez très bien que les ….
- Démons ne changent pas, continua le vieil homme agacé, oui, oui, j' sais. 'Fin tu pourrais quand même me laisser dire.
- Désolé l'ingi.
- Pff, entres prendre un thé, t'as l' temps non ?
- Oui, répondit Chrono sans arrêter de sourire.

L'intérieur du chalet était petit, cela faisait un grande différence avec le repaire pensa Chrono, la pièce principale était meublée avec une table ronde en bois ainsi que d'un petit canapé confortable. Les différentes portes menaient à la plaine située à l'arrière de la maisonnette, la petite cuisine et la chambre, l'ingénieur disparût par l'une des portes et on entendit bientôt des bruits de tasses s'entrechoquant. Chrono s'installa sur l'une des chaises situées entre les deux portes menant vers l'extérieur.

- Chuis qu' tent que tu le mettes. Lança le vieil ingénieur en montrant le poncho beige du doigt.
- Bien sûr, c'est vous qui me l'avez offert.

- Hum, hum… quelque chose te préoccupe j' me trompe ? Demanda-t-il en servant le thé.
-… Zaebos part souvent ces temps- ci, je pense qu'il prépare une sorte de … bataille finale.
- Je vois. Comme chaque année. Bah, t'inquiètes, j' t'ai fabriqué un truc spécial. Commença l'ingi en sortant de sa poche un médaillon d'argent en forme d‘un étrange signe. Ceci est un repousseur d'énergie, il va donc repousser toute l'énergie spirituelle des armes des chasseurs, elles auront donc seulement le tranchant d'une lame et perdront leurs effets dévastateurs. C’ qu’est bien. T’as vu, il a même ton signe !

- Merci l'ingi … dit Chrono en prenant le médaillon.
- Qu'es qui ya ?
- Je n'aime pas ces grandes batailles, l'idée de devoir tuer des personnes, même si ce sont des chasseurs, me dégoûte.
- Ah … quel’ drôle d'idée d'être un démon au cœur pur.
- …
- T'es venu comment ?
- Comme d'habitude l’ingi, répondit Chrono en souriant et levant un doigt vers le ciel.
- Pff. Répliqua l'ingénieur avant de rire.

Chrono se leva et prit la porte qui menait à l'arrière de la maison, malgré son habitat reculé l'ingénieur était au courant de tout et pour cause, il fut jadis le plus grand inventeur des chasseurs, le grand Vincent Wolfram. Même s'il était un ancien chasseur, bizarrement Chrono lui faisait confiance, à chaque fois qu'il allait le voir il repartait avec divers objets construits par son ami loufoque.
L'arrière de la maison était très différent du devant, c'était une clairière, avec au milieu un lac, l'ingi avait appelé ce lac : le lac des pleurs - mais il ne lui avait jamais dit pourquoi. Mais ce qui était étrange avec cet endroit c'était que même s'il ne neigeait jamais, il était recouvert de glace. En effet, les arbres, les fleurs, tout était transformé en glace, seul le lac avait mystérieusement gardé son aspect liquide ainsi que quelques espaces d'herbe qui avaient gardés leur couleur verte. Chrono aimait cet endroit, il y faisait chaud malgré les apparences et le soleil faisait de magnifiques ricochés dans cet univers où tout s'était arrêté.
L'ingénieur regarda son jeune ami à travers la fenêtre de sa petite cuisine, même en étant ancien chasseur il considérait Chrono comme son fils et il aimait bien voir à quel point la tranquillité du lieu le fascinait. Lui savait comment " le lieu de derrière " s'était transformé en glace mais, ce n'était pas le moment de lui dire. Le vieux Vincent ria en se remémorant l'expression de Chrono la première fois qu'il avait découvert la forêt endormie, un mélange d'étonnement et d'admiration. Il baissa la tête, si seulement ses deux enfants pouvaient s'entendre, ça serait merveilleux ….
Le vieil homme sortit à son tour et se plaça sur la chaise derrière la maison, Chrono le regarda un instant.

-L'ingi, comment reconnaît-t-on les capitaines des autres excepté par leur force ?
- Comme vous.
- Comment ça ?
- Démons comme chasseurs vous avez sur vous l'emblème de votre chef. La lune pour Nicomède et le signe du cancer pour Zaebos mais, vous les seigneurs et capitaines vous avez en plus votre propre signe qui est porté sur le bras par vos seconds et à divers endroits pour les simples officiers.
- Quels sont ces signes ? Demanda Chrono curieux.
- Si vous ce sont les signes du zodiaque, eux en revanche ce sont les planètes.
- Comment ?
- Oui, pas les planètes, les petits ronds qui tournent dans le ciel et qu'on n' sait pas s' qui foutent là. Mais le symbole des planètes.
- Se qui foutent là. Releva Chrono.
- Oui, et le plus bizarre, et c'est tant mieux, c'est qui nous tombent pas sur le crâne mais bon, j' leur fais pas confiance.
- A qui ? Aux planètes ?
- Oui, je sais qu'elles nous regardent avec leurs petits yeux. Mais bon là j'éloigne du sujet … C'était qui déjà ?
- De quoi ?
- Le sujet pardi !
- Les symboles des capitaines. Répondit Chrono en levant les yeux au ciel.
- Ah oui c'est vrai. Dans tous ces symboles t' sais qu'est-ce qu'est le plus étrange.
- Non… Répondit le jeune homme qui se demandait ce qu'allait encore lui sortir l'ingénieur.
- C'est que certains correspondent entre eux ! C'est trop drôle.
- Je ne suis pas sûr de comprendre, ni ce que vous voulez dire, ni ce qui est drôle.
- La planète qui est associée au signe du cancer est la lune, or ce sont les symboles d' vos deux chefs ! Et si j' me trompe pas ton signe est aussi associé à un capitaine.
- Mon signe ?
- Oui, t'es l' plus fort dans ton camp et ton signe c'est bien l' capricorne ? Chrono hocha la tête concentré. Ben le chasseur le plus fort a le signe de la planète Saturne.
- …
- T'as compris l' gamin ?
- Oui, je crois.
- Cette histoire …
- Qui y a-t-il ?
- Ben saturne rond ! Répondit l'ingénieur avant de partir d'un grand fou rire.

Chrono regarda le vieil homme exaspéré, décidément il ne comprendrait jamais les blagues du vieil Ingi mais bon, si son vieil ami en était à faire des jeux de mots bizarre ça voulait dire qu'il était en pleine forme.
Sur le chemin du retour Chrono se perdit dans ses pensées, cette histoire de signes et symboles était étrange pourtant il était sûr, que ce soit les siens ou les chasseurs, aucun de ces groupes n'avait fait exprès de tenir ces concordances.

Le vieil homme regarda Chrono jusqu’à ce qu’il disparaisse complètement de l’horizon. L’ingénieur était un surnom qu’ils lui avaient donné car il fabriquait des armes et des objets de protection pour eux. Même si, avec le temps ils précédaient le surnom « l’ingénieur » de vieux, il aimait toujours autant qu’ils le nomme de cette façon. Cela lui donnait d’appartenir à la même famille.



Chrono ne rentra pas tout de suite au repaire, il décida de faire un tour dans la forêt. La végétation était dense et variée, la faune était impressionnante et pourtant, cette forêt était témoin de tous les affrontements entre chasseurs et démons. Il s’assit sur un des arbres au sol et ferma les yeux. Au loin, on pouvait entendre le brame d’un cerf, quand il ouvrit les yeux, un couple d’écureuil roux curieux le regardait d’une branche haute. Chrono sourit, il n’y avait rien de plus magnifique que la nature. Il se remit en route, et la forêt changea tout à coup. Certes ce n’était pas exactement un changement de lieu important, mais il n’en était pas moins radical. On passait d’arbres verdoyants de la boréale, aux arbres noirs et rouges de la montagnarde.
Devant les portes du château, Clistheret et Abigor lui firent signe en le voyant approcher. Il se posta près d’eux et participa à la conversation qui avait commencée depuis peu. Cette conversation était toujours la même et avait lieu tout le temps au même moment, quand une grande attaque allait avoir lieu. Clistheret, qui n’aimait pas combattre ou plutôt qui était habité d’une puissante flemmardise, cherchait toujours un moyen d’éviter de se mêler aux combats. Abigor, qui n’était pas plus motivé, le suivait. Chrono passait toujours de très bons moments avec eux et ne cessait de rire aux stratagèmes farfelus qu’inventaient Clistheret. Excepté avec Zaebos, c’était les deux seuls démons avec qui il aimait passer du temps. Il rentra dans sa chambre épuisé, il venait de passer une agréable journée.



Dans un village éloigné, les corps jonchent le sols. Les maisons sont en feu, un petit garçon pleure …

Et voilà... Jespère que cela vous a plut... *s'incline*

Spoiler:
 

_________________

Citation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Servant of akuma
avatar
this is my name


Messages : 518
Date d'inscription : 21/02/2012
Age : 21
Localisation : Sur un nuage *-*
MessageSujet: Re: Alliance fraternelle   Mer 27 Juin - 2:49

C'est super!! j'adore... je veux la suiiite ♫ j'aime bien ce genre d'histoire je me suis retrouvée plongé dans ce monde et j'aime bien Chrono ^^

_________________

with english lyrics~
Que ce soit l'été ou l'hiver, je continue à tendre toujours plus loin ma main vers ce ciel pour accéder à un bonheur que je n'otiendrais peut être jamais~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kureiji-sekai-rpg.forumgratuit.org
avatar
this is my name


Messages : 146
Date d'inscription : 15/06/2012
Localisation : Caché dans l'ombre derrière toi...
MessageSujet: Re: Alliance fraternelle   Mer 27 Juin - 3:27

Je suis content que ça te plaise *s'incline*
Je verrais à poster la suite un peu plus tard^^

_________________

Citation:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé,
this is my name


MessageSujet: Re: Alliance fraternelle   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alliance fraternelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kureiji Sekai Rpg :: Mad world ♪ :: Artiste :: Fan-fic (écriture)-